25 C
Canada
Saturday, October 16, 2021
AccueilOthersSénégal- Manifestations pro-Sonko: Le bilan monte à quatre morts

Sénégal- Manifestations pro-Sonko: Le bilan monte à quatre morts

Le gouvernement Sénégalais affirme que quatre personnes sont décédées lors des affrontements entre les forces de l’ordre et les partisans du chef de l’opposition Ousmane Sonko qui ont entamé jeudi des manifestations à Dakar et ses environs, suite à l’arrestation de ce dernier.

La capitale sénégalaise a été le théâtre de scènes de guérilla urbaine vendredi 5 mars 2021. Des jeunes ont gagné les rues de Dakar, en brûlant des pneus tout en résistant aux gaz lacrymogènes des forces de l’ordre.

Pendant que la colère tourne à l’émeute, le gouvernement sénégalais promet d’utiliser “tous les moyens nécessaires” pour rétablir l’ordre.

“ Le gouvernement regrette la perte de quatre vies” lors d’événements qui selon ministre de l’Intérieur Antoine Félix Abdoulaye Diome sont
“enracinés dans le banditisme et l’insurrection”.

Les affrontements ont fait suite à une décision de la justice de prolonger la garde à vue du leader de l’opposition Ousmane Sonko, accusé d’agression sexuelle sur une jeune fille de 20 ans.

Réactions internationales

Après deux jours de manifestations, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a exhorté toutes les parties à éviter toute nouvelle escalade de la violence.

« Les manifestations doivent rester pacifiques, et les forces de sécurité et de police doivent à tout moment opérer … conformément aux normes internationales des droits humains », a déclaré son porte-parole Stéphane Dujarric aux journalistes à New York.

En outre, l’Amnesty International a réagi dans un communiqué en appelant les autorités sénégalaises “à mettre immédiatement un terme aux arrestations arbitraires d’opposants et de militants, à respecter la liberté de réunion pacifique et la liberté d’expression”.

L’organisation Non-gouvernementale a également exhorté le pouvoir à “faire la lumière sur la présence d’hommes armés de matraques à côté des forces de sécurité”.


Netblocks, une organisation qui surveille les perturbations d’Internet, a également annoncé la restriction des réseaux sociaux et les applications de messagerie, y compris Facebook, YouTube et WhatsApp.

Ousmane Sonko est le dirigeant du parti “ Pastef les Patriotes”. Il s’est classé troisième aux élections présidentielles de 2019, et se prépare vivement pour le scrutin présidentiel de 2024.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News