25 C
Canada
Wednesday, December 8, 2021
AccueilOthersLa création d’un cadre de concertation vue par les leaders de l’opposition

La création d’un cadre de concertation vue par les leaders de l’opposition

Mardi, le ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et du Développement des territoires, Payadowa Boupkéssi a rencontré les partis politiques. Ensuite, la réunion a abouti à la création d’un cadre de concertation. Il s’agit du CNAP (Concertation nationale entre acteurs politiques). Et donc, pouvoir et opposition s’entendent pour améliorer le climat politique du Togo.

Concernant l’initiative, des leaders de partis politiques de l’opposition ont exprimé un satisfécit. Elle traduit, selon Jean-Pierre Fabre, la volonté de part et d’autre de parvenir à des solutions.

Celles-ci, a-t-il ajouté, « peuvent améliorer le cadre électoral dans notre pays, assainir les commissions de vie politique dans notre pays. Nous prendrons notre part avec toutes les contributions qui peuvent concourir à améliorer le climat politique et socioéconomique du pays ».

Son premier Vice-président, Patrick Lawson a, dans le même sens, fait des propositions. Elles concernent l’amélioration du cadre électoral, l’assainissement de l’environnement politique et autres.

D’après Séna Alipui de l’UFC, le Togo tend vers une dynamique de l’évolution. « Tous les partis politiques présents comprennent maintenant qu’il faut rentrer dans une dynamique d’évolution et quitter donc la rue », a-t-il déclaré.

Le président de la Convergence patriotique panafricaine (CPP), pour sa part, affiche une confiance en la nouvelle dynamique.

« …nous ferons de ce pays, un pays émergent, digne de ce nom et où les divisions politiques ne mettent pas en péril le développement économique et social du pays », a indiqué Akouété Béléki.

Ces partis politiques se donnent 2 semaines pour l’adoption du règlement intérieur du CNAP.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News