25 C
Canada
Wednesday, December 8, 2021
AccueilOthersTogo-Couvre-feu dans le Grand Tône : Halte à l’incivisme !

Togo-Couvre-feu dans le Grand Tône : Halte à l’incivisme !

Le grand Tône vit dans une ambiance particulière depuis quelques jours à cause du couvre-feu, une mesure du gouvernement consécutive à la forte augmentation du nombre de personnes testés positif au Corona virus.

La propagation de la pandémie à la covid-19 au Togo a été marquée ces trois dernières semaines par une augmentation du nombre de cas positifs, en particulier dans les savanes. Ces cas positifs concernent essentiellement des cas contacts et des suspects issus d’une transmission communautaire. Face à cette situation, les dispositions suivantes ont été prises, avec l’appui des comités locaux de gestion de la riposte : augmentation du nombre de tests, activation des comités de veille, rencontres avec les leaders communautaires, organisation d’émissions radiophoniques, interdiction de regroupement à l’occasion des funérailles et des mariages, etc.

Ces dispositions n’ayant pas suffi à couper la chaîne de transmission, le gouvernement décide des mesures suivantes qui rentreront en vigueur à compter du dimanche 17 janvier 2021 et ce jusqu’à nouvel ordre :

  1. l’instauration d’un couvre-feu de 20heures à 5 heures du matin dans le périmètre du grand Temps

2-Le bouclage du périmètre du grand Tône. .lit-on en substance dans un  communiqué du gouvernement.

Malheureusement, cette mesure est-elle à peine entrée en vigueur que des voix s’élèvent accusant les forces de l’ordre d’exercer des violences sur les populations dans la ville de Dapaong notamment

Ces accusations nous ont conduites à procéder à des recoupements  afin d’éclairer l’opinion. Malheureusement, il  en ressort que ce sont plutôt les éléments des forces de l’ordre qui sont les victimes mais comme l’épervier n’a jamais eu raison sur le poussin, nos frères en uniformes ont été injustement pointés du doigt.

Selon certaines sources, déjà dès le premier jour du couvre-feu, des échauffourées auraient éclaté à l’entrée Sud de la ville dans les environs du Bar Ça coule sis au quartier worgou entre des jeunes réfractaires au couvre-feu et un détachement de la force anti-covid, une situation qui aurait causé un blessé à la tête dans les rangs des forces de l’ordre.

” Pour ce couvre-feu, les forces de l’ordre ont été sensibilisés à ne pas faire usage de violences. Même s’il faut reconnaître qu’il pourrait avoir des brebis galeuses, les officiers veillent au grain en rappelant à chaque fois leurs éléments à l’ordre. Le vrai problème, c’est que beaucoup de jeunes déconnent. Il n’est pas rare de constater dans certains quartiers des boutiques ouvertes aux heures du couvre-feu avec des jeunes qui y boivent au son de la musique. Nous avons déploré cela au quartier Carnaval par exemple avant hier nuit” nous a laissé entendre un défenseur des droits de l’homme qui a obtenu  l’autorisation  d’observer le déroulement du couvre-feu.

” Parfois, on constate que des femmes se permettent de vendre de la boisson locale à la devanture des maison avec des clients qui ignorent tout du respect des mesures barrières. Pire, ils refusent d’obéir aux injonctions des forces de l’ordre. Et Parfois, ces derniers sont obligés de tenter de recourir à la force pour les dissuader “comme on peut le constater, ce sont les populations elles-mêmes qui se mettent dans une posture de provocation pour obliger parfois les forces à sortir de leurs gonds. Dans une région reconnue la plus pauvre du pays, les nouvelles mesures prises ne peuvent que conduire à la misère et la meilleure manière de l’écourter serait le respect strict des nouvelles dispositions de prévention afin de rompre la chaîne de contamination et favoriser un retour rapide à la normale.

C’est malheureux que des citoyens affichent ce genres de comportements  inciviques et qu’ils soient les premiers encore à se prendre pour les victimes. De tels agissements sont à condamner et c’est le lieu d’exhorter les populations à plus de collaboration tout en appelant également les forces de l’ordre à continuer par faire preuve de professionnalisme afin d’éviter des dérapages.

La force anticovid remplit sa mission dans des conditions difficiles en cette période d’harmattan dans notre région et les populations devraient leur faciliter la tâche en respectant les mesures prescrites par le gouvernement.

Vivement que la sensibilisation à l’endroit de nos concitoyens puisse continuer afin de mettre un terme à l’incivisme surtout en cette période cruciale que nous traversons.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Popular News