25 C
Canada
Tuesday, August 9, 2022
AccueilOthersAu Togo, l’eau potable demeure une denrée (encore) rare pour certaines communautés

Au Togo, l’eau potable demeure une denrée (encore) rare pour certaines communautés

Difficilement certaines communautés, au Togo, ont accès à l’eau “potable” ou du moins buvable. C’est le cas par exemple dans le nord du pays, indique sur son canal Telegram, le bureau de l’UNICEF au Togo.

Abou et sa maman vivent à Bawélessi. Pour trouver de l’eau utilisable dans ce village de Bassar (environ 349 km au Nord de Lomé) la maman a raconté ce qu’ils avaient enduré entre-temps. A l’en croire, ils « étaient obligés de prendre près d’une heure de marche pour atteindre la rivière la plus proche avant de trouver de l’eau potable (…) ».

Là encore, l’eau en question n’est pas aussi sans risque : « Ils partagent cette eau avec les porcs qui viennent s’abreuver au même endroit, et les peuls qui amène leur bétail durant certaines saisons », déplore l’agence de l’Organisation des Nations unies.

« Au Togo, seul 4 ménages sur 10 des personnes appartenant aux classes pauvres utilisent de l’eau de boisson de sources améliorées », lit-on.

Il est donc clair que l’accès à l’eau potable ou du moins buvable reste la croix et la bannière pour certaines communautés au Togo. Elle demeure une denrée rare pour des populations. Notamment en zone rurale.

Pour aider les autorités à relever ce défi majeur, l’UNICEF appuie le gouvernement togolais dans « la réalisation des points d’eau et le renforcement des capacités des acteurs pour une meilleure gestion des ouvrages réalisés ».

1 COMMENTAIRE

Subscribe
Notify of
guest
1 Comment
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
name
name
January 21, 2021 6:08 pm

Pitié !!!

Popular News